EM

Eric Meuwissen

Historien passionné, écrivain, ancien journaliste au journal « Le Soir », Éric Meuwissen sort son dernier ouvrage Braine-L’Alleud, coeur de la bataille de 1815.

Eric Meuwissen (57 ans) , historien de formation (ULB 1981) est déjà l’auteur de plusieurs livres ainsi que de nombreux articles parus dans Wavriensia et autres revues d’histoire locale.

En 1990, il a obtenu le « Prix du Journalisme du Crédit Communal » pour une série d’articles consacrés aux « seigneurs de la terre en Brabant wallon.

 

Braine-l’Alleud, coeur de la bataille de 1815

La bataille de Waterloo s’est à peine déroulée à Waterloo. Le 18 juin 1815, c’est principalement sur la crête de Mont-Saint-Jean, donc sur le territoire de Braine-l’Alleud et de Plancenoit, que l’armée de Napoléon affronta celle de Wellington.

Lors de combats meurtriers, les Français furent vaincus par les Alliés – Britanniques, Prussiens et Hollando-Belges réunis. La bataille fit rage et les pertes des deux côtés furent énormes. Cette défaite changea le visage de l’Europe.

Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire. Parmi les noms de lieux-dits où se déroulèrent les phases principales de cette terrible journée, ceux de la Belle-Aliance et de Mont-Saint-Jean furent proposés pour baptiser la bataille. Mais Wellington en décida autrement. Comme il avait implanté son quartier général à Waterloo, c’est ce nom-là qu’il choisit.

En appréhendant la journée du 18 juin 1815 par le prisme des limites communales brainoises, avec de nombreuses cartes et un index impressionnant des personnages civils et militaires rencontrés, cette étude originale met en lumière une bizarrerie de l’histoire et replace la bataille dans son contexte géographique.

pdf-document_318-23408

>>> Commandez le livre maintenant!

 

couv_Braine-l-Alleud_1815_web

 

Cover Ces Rivières qui ont façonné le Brabant Wallon

Ces Rivières qui ont façonné le Brabant Wallon

« Le Brabant wallon est un archipel qui dérive dans un océan de rys, de ruisseaux et de rivières ». Le Nil, le Pissaumont, le Ry Ternel… Voilà autant de petits noms chantants de nos cours d’eau qui ont pour prénoms la Lasne, l’Orne, la Thyle, et pour nom de famille : la Dyle, la Senne et la Gette. Partout des ruisseaux jaseurs.

L’eau est un élément essentiel du cadre de vie de notre Jeune Province. Les rivières, les ruisseaux, les canaux, les douves, les fontaines, les lacs et les moulins… ont modelé la vie de nos ancêtres. Eau nourricière, eaux thermales, festives, de plaisance, eau marchande, eau force motrice, eau captée, produite, distribuée, épurée, eau mise au service des abbayes, des transports, l’eau a occupé et occupe une place de premier ordre dans l’histoire de notre belle province.

Car l’eau, c’est le sang de la terre. Un flux vivifiant que nous avons fait couler au fil de ses pages et de l’Histoire, afin que vous puissiez mieux apprécier à travers ce livre, unique en son genre, ce merveilleux Roman Païs de Brabant wallon.

pdf-document_318-23408  Voir la cover.

pdf-document_318-23408 Lire le livre